Corse du Sud đŸŒž

Nous nous retrouvons aujourd’hui pour le second article de notre blog. Et cette fois-ci direction… la Corse du Sud !

Cela fait maintenant plusieurs annĂ©es que mes parents (avec qui je suis partie avant que Gabriel ne nous rejoigne) et moi-mĂȘme sommes tombĂ©s amoureux des paysages paradisiaques de Corse.

Nous allons dĂ©crire ce que nous avons pu faire en un peu plus d’une semaine.

Bonne lecture ! 😊

PS : pour ces vacances, le blog sera organisĂ© sous forme de lieu d’intĂ©rĂȘt ! 😊


Le départ

Nous sommes partis de Toulouse en direction du Port de Toulon afin d’effectuer la traversĂ©e avec la compagnie Corsica Ferries. Nous avons quittĂ© la terre ferme Ă  19h pour la retrouver seulement 12 heures plus tard au petit matin.
Le trajet peut paraĂźtre assez long mais nous avions – heureusement – une cabine avec lits, douche et WC donc le temps passe peut-ĂȘtre un peu plus vite.

Bateau Corsica Ferries

JOUR 1, arrivée au camping

AprÚs notre arrivée à Porto-Vecchio, nous avons petit-déjeuné au restaurant Le Lodge.
Notre avis : Idéalement situé face au port, le cadre est sympa.
Cependant, il Ă©tait Ă  peine 9h lorsque nous nous sommes installĂ©s mais avons dĂ» beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup attendre. Beaucoup trop, pour un petit-dĂ©jeuner cher pour ce qu’il n’est rĂ©ellement.
Bref, Ă  Ă©viter.

Nous nous sommes ensuite rendus Ă  notre camping pour nous installer.

Le Camping Golfo Di Sogno : nous y avons passĂ© l’intĂ©gralitĂ© de nos vacances. Nous y Ă©tions dĂ©jĂ  allĂ©s il y a quelques annĂ©es et avions Ă©tĂ© sĂ©duits par son emplacement idĂ©al : une plage privĂ©e attenante au camping permettant aux chanceux possesseurs de bateau d’y mouiller l’ancre. Il est situĂ© Ă  seulement une dizaine de minutes en voiture du centre de Porto-Vecchio.
Les emplacements mobil-homes sont bien espacés et garantissent une certaine intimité.
Attention toutefois aux amateurs de camping aux animations endiablĂ©es… ici il n’en est rien : calme et tranquillitĂ© sont de mise.

Lien de notre camping.

Plage du camping

Plage de Palombaggia

Cette plage est connue pour ĂȘtre l’une des plus belles de France. Ses eaux cristallines, ses pins et son sable fin suffisent Ă  convaincre n’importe qui.

📍 Pour y accĂ©der, prendre un chemin indiquĂ© par le GPS, accessible depuis la route principale puis stationner le long de celui-ci (⚠ Le chemin est assez Ă©troit et comporte peu de places).

La plage s’Ă©tend sur 1,5 km de long mais malheureusement en pleine saison estivale, elle devient rapidement prisĂ©e.

Il est possible d’atteindre la plage de Tamaricciu Ă  pied (en arrivant sur la plage, se diriger vers la droite).

Palombaggia

Notre avis : nous avons beaucoup apprĂ©ciĂ© le cĂŽtĂ© « grande plage » de Palombaggia qui contrairement Ă  sa petite sƓur Santa-Giulia (cf. suivant), donne la sensation d’avoir un peu plus d’espace pour poser sa serviette.
Pour pleinement profiter de sa beautĂ©, prĂ©voir d’y venir tĂŽt et un jour oĂč le ciel est dĂ©gagĂ© pour profiter de tous les reflets de l’eau.


Plage de Santa Giulia

Autre plus belle plage : la populaire Santa Giulia
 une piscine ou une plage?🐟

📍 Pour y accĂ©der, se garer sur l’un des parking payant (5€ pour la journĂ©e).

Santa Giulia est divisĂ©e en une plage principale et plusieurs criques oĂč il est possible de s’installer entre les rochers. Elle est situĂ©e dans un golf assez bien abritĂ©. La profondeur de l’eau est faible, ce qui permet d’avoir pied trĂšs longtemps.

Plusieurs loueurs se situent sur la plage oĂč il est possible de faire du bateau, du paddle, de la planche Ă©lectrique etc.

Point noir nĂ©anmoins… la plage est rapidement trĂšs trĂšs trĂšs frĂ©quentĂ©e. Etant assez Ă©troite, les places deviennent rapidement chĂšres en fin de matinĂ©e.

Santa Giulia

Notre avis : la popularité du lieu entache un peu sa beauté. Privilégier alors de venir avant 10 heures.


Bonifacio

AprÚs une heure de route, nous arrivons dans la magnifique ville de Bonifacio. Bordée de ses falaises de calcaire, elle est aussi impressionnante vue de la mer que de la terre.

La gardienne de Bonifacio

📍 En voiture, plusieurs parkings sont possibles, nous Ă©tions garĂ©s Ă  celui du CimetiĂšre Marin (situĂ© sur les hauteurs).

Nous nous sommes d’abord dirigĂ©s vers la Citadelle de Bonifacio oĂč il est possible de s’aventurer dans les ruines des fortifications militaires, avec une vue imprenable sur le large et le phare de la Madonetta.

Le CimetiÚre marin est à voir : il est grandiose. Pour la petite histoire, si je me souviens bien, les cimetiÚres (marins?) de Corse sont orientés vers la mer en hommage à leurs hommes morts.

CimetiĂšre marin (photo datant de 2017)

Une randonnĂ©e au dĂ©part de la citadelle est Ă©galement possible en direction du phare de Pertusato (que nous n’avons pas faite cette annĂ©e).

Vue depuis la randonnée du phare de Pertusato (photos datant de 2017)

La balade se poursuit ensuite en direction des vieilles rues Ă©troites de la ville.

Dans la vieille ville se trouvent les Escaliers du Roi d’Aragon. Cette annĂ©e Ă  cause du virus, les visites Ă©taient organisĂ©es par petits groupes entraĂźnant une longue file d’attente.

Vue depuis les escaliers du roi d’Aragon (photo datant de 2017)

Nous avons mangĂ© au restaurant Le Time qui se situe dans la partie « haute » de la vieille ville.
En photo, l’assiette Corse que nous avons prise Ă  partager en entrĂ©e.

Notre avis : plats corrects.

Nous sommes ensuite descendus au port admirer les magnifiques yachts amarrés.

Une fois de retour Ă  la rĂ©alitĂ©, nous avons Ă©tĂ© nous consoler avec une glace (celles et ceux ayant lu l’article des Hautes-Alpes, sauront que la glace est le seul remĂšde Ă  la tristesse…) dans l’un des nombreux restaurants situĂ©s le long du port.

Nous avons choisi le Glacier le Rocca Serra qui figure parmi les meilleurs de Corse.
Notre avis : trĂšs bonnes coupes et beaucoup de parfums disponibles.

Port de Bonifacio

La ville de Bonifacio est trĂšs belle et demeure bien un incontournable de la Corse du Sud. Elle reste encore plus agrĂ©able Ă  dĂ©couvrir lorsqu’il y a peu de monde dans les rues.


Porto Vecchio

La ville se « divise » en deux parties : le port et la vieille ville en hauteur.

AprĂšs un rapide petit tour du port, nous avons rejoint la partie haute de la ville. Elle tient son charme de ses petites rues oĂč se mĂȘlent vitrines atypiques et designs, de sa citadelle gĂ©noise et de ses points de vue sur la mer.


JournĂ©e bateau đŸš€

Nous voilĂ  arrivĂ©s Ă  LA journĂ©e plaisir des vacances : notre journĂ©e navigation. Mon pĂšre et moi avons passĂ© notre permis bateau avant nos premiĂšres vacances en Corse afin de bĂ©nĂ©ficier d’une totale autonomie pour y visiter les plus belles plages.

Nous sommes passés par le locataire Azur Evasion de Porto Vecchio.
Notre avis : Nous avons d’abord Ă©tĂ© sĂ©duits par l’accueil (Ă  la diffĂ©rence de celui reçu chez certains autres concurrents!).
Le skipper a pris le temps de nous conseiller en nous prĂ©sentant sur la carte et en photos, les endroits essentiels Ă  ne pas rater lors de notre balade. Concernant le bateau, nous avons louĂ© le « Medline III 730 » qui nous a beaucoup plu : spacieux et pratique. Enfin, les tarifs sont raisonnables.
En conclusion, nous recommandons vraiment vraiment !

Axelle la pilote

Les diffĂ©rents arrĂȘts que nous avons faits sont accessibles Ă  la fois par la mer et par la terre.

Cartes des diffĂ©rents arrĂȘts que nous avons faits

Premier arrĂȘt : Anse di Fazzio

Je pense que ce premier coin a clairement Ă©tĂ© mon coup de ❀. Nous avons directement jetĂ© l’ancre dans l’anse sans aller jusqu’Ă  la plage.

Il Ă©tait encore tĂŽt quand nous y sommes arrivĂ©s, et trĂšs peu de bateaux Ă©taient sur place. Cependant vers 10h, l’endroit devient une « autoroute aux bateaux-touristes » qui passent pratiquement toutes les deux minutes.

Nous avons malgrĂ© tout pu profiter du bleu incroyable de l’eau en parcourant les parois rocheuses (et les petites grottes!).

DeuxiĂšme arrĂȘt : Bonifacio vue de la mer

Nous avons donc repris la navigation en passant devant Bonifacio et ses falaises de calcaire incroyables. Nous en avons profité pour aller faire la photo la plus connue de Bonifacio : derriÚre le Grain de Sable (gros rocher dans la mer).
Comme dans tous les spots touristiques, il faut « faire la queue » pour avoir sa photo… les bateaux touristiques Ă©tant beaucoup plus imposants que nous, il faut trouver LE bon moment entre deux passages.

Nous ne l’avons pas fait mais il est possible de s’amarrer au port de Bonifacio en contactant la capitainerie en amont.

Le grain de sable, Bonifacio

TroisiĂšme arrĂȘt : les Ăźles Lavezzi

Ces Ăźles inhabitĂ©es semblent ĂȘtre restĂ©es dans un autre temps. A l’Ă©poque, seul un berger et ses bĂȘtes y rĂ©sidaient, aujourd’hui il ne reste que de gros blocs de granite, des ruines d’ancienne chapelle et de cimetiĂšre. L’endroit est classĂ© site naturel et nĂ©cessite donc la plus grande prĂ©servation possible.

AprĂšs s’y ĂȘtre amarrĂ©s, il est possible de monter sur l’Ăźle pour explorer mais Ă©galement pour accĂ©der Ă  une petite plage (trĂšs prisĂ©e).

Mes parents et moi en avions un magnifique souvenir. HĂ©las cette annĂ©e, nous avons Ă©tĂ© un peu déçus de la grande affluence. Nous avons Ă©tĂ© surpris de voir que des bateaux voisins ont Ă©tĂ© contraints de partir afin de laisser place Ă  un catamaran touristique qui devait s’amarrer…c’est dommage, le lieu perd de sa magie.

MalgrĂ© tout, l’eau et l’archipel restent toujours aussi magnifiques et mystĂ©rieux Ă  la fois.

QuatriĂšme arrĂȘt : la baie de Rondinara

La baie de Rondinara est une longue plage de sable fin qui conviendra aux petits et aux grands.

Par sa forme de coquillage, la plage est protégée du vent et des courants, ce qui permet des conditions optimales pour mouiller en bateau.

L’eau est peu profonde, trĂšs calme et encore une fois, translucide.

Entre rochers et arbres, il est possible de partir explorer les alentours de la plage pour accĂ©der notamment Ă  l’Ă©tang de Prisarella (qui n’a rien d’exceptionnel) ou encore Ă  la plage de l’Oiso situĂ©e plus au sud (que nous n’avons pas eu le temps d’aller visiter).

CinquiĂšme arrĂȘt : plage de Porto-Novo

Nous ne nous sommes pas arrĂȘtĂ©s sur la plage de Porto-Novo elle-mĂȘme mais avons mouillĂ© un peu plus loin. Notre bateau Ă©tait entourĂ© de poissons : le coin idĂ©al pour enfiler masque et tuba !

La plage est accessible par la mer ou Ă  pied depuis une randonnĂ©e d’environ 45 minutes.

La journĂ©e s’est ensuite achevĂ©e Ă  18h par notre retour au port de Porto-Vecchio.


Cascades de Purcaraccia

Nous Ă©tions assez hĂ©sitants Ă  l’idĂ©e de faire cette randonnĂ©e aprĂšs avoir vu les quelques commentaires alertant sur la dangerositĂ© du lieu. Finalement, quelle aurait Ă©tĂ© notre erreur de ne pas la faire ! Nous avons A-D-O-R-É..

📍Pour trouver l’accĂšs au dĂ©but de la randonnĂ©e, rentrer « cascades de purcaraccia » sur le GPS (⚠ une fois sur place, plus de rĂ©seau). Il faudra se garer environ 250m avant le point d’arrivĂ©e indiquĂ©, sur un « parking » le long de la route.
Le point de départ se trouve alors en bas, 250m plus loin, dans un virage en épingle.

La randonnĂ©e commence dans une forĂȘt, sur un terrain plat sans aucune difficultĂ©.

Début de la randonnée

Au cours de cette premiĂšre partie, il est possible d’apercevoir les Aiguilles de Bavella.

Vue sur les Aiguilles de Bavella

TrĂšs rapidement aprĂšs une vingtaine de minutes de marche, le terrain devient moins accessible avec des premiers rochers Ă  escalader.

Des bains sont accessibles en une trentaine de minutes aprÚs le départ (ce ne sont pas les meilleurs).

Le chemin n’Ă©tant pas vraiment balisĂ©, nous avons suivi les conseils du blog de @leadorablee (sur instagram) indiquant de toujours emprunter le chemin le plus Ă  droite du lit de la riviĂšre.

ArrivĂ©s Ă  l’endroit ci-dessous, il faut traverser la riviĂšre et dĂ©sormais toujours prendre le chemin le plus Ă  gauche.

L’un des quelques bain visible au dĂ©but de la randonnĂ©e

Nous n’avons jamais vraiment su si ce chemin Ă©tait LE bon, mais nous sommes arrivĂ©s aux bains (c’est le principal…).

Il était à peu prÚs 10 heures lorsque nous avons atteint les bains et déjà, le monde se faisait ressentir.

Beaucoup arrĂȘtent la randonnĂ©e ici et installent leur serviette sur un rocher.

Bon Ă  savoir : il est possible de faire du canyoning en descendant les cascades.

Nous avons décidé de traverser la riviÚre afin de continuer la randonnée plus haut.

Mes parents se sont arrĂȘtĂ©s Ă  un premier chemin qui redescend vers les bains. L’endroit est une « plage » de rochers ombragĂ©e assez petite, donc les places valent de l’or.

Vue sur les bains depuis la montée

Gabriel et moi avons continué encore plus haut pour accéder à des bains un peu moins fréquentés. Le chemin a été assez éprouvant pour certains passages, nous avons notamment dû traverser une pente raide qui tombait à pic.

Puis nous sommes enfin arrivĂ©s et n’avons vraiment pas regrettĂ© : seuls au monde, un vrai paradis !

Nous avons pu nous baigner et emprunter un grand toboggan naturel. C’Ă©tait gĂ©nial !

En redescendant, nous avons continuĂ© de laisser la riviĂšre sur notre droite. Cela nous a donc amenĂ©s Ă  prendre un chemin diffĂ©rent de l’aller, que nous avons fini par rejoindre sur la fin.

Important : peu importe le chemin empruntĂ©, ne jamais prendre de risques inutiles. Dans tous les cas, le chemin doit ĂȘtre accessible. Les difficultĂ©s rencontrĂ©es sont susceptibles d’ĂȘtre de hauts rochers qui peuvent demander un peu plus d’efforts pour certains, des chemins assez raides ou encore des traversĂ©es de riviĂšre. Ne vous aventurez jamais sans ĂȘtre sĂ»rs de la sĂ©curitĂ© des lieux.

Une fois arrivĂ©s Ă  la voiture, nous Ă©tions unanimes aprĂšs cette journĂ©e Ă©prouvante : nous avions envie d’une glace.

En résumé, cette escapade a été géniale.
Cependant, sur mes conseils (qui ne sont apparemment pas toujours bons Ă  suivre…) nous sommes partis au petit matin avec l’idĂ©e que nous serions revenus avant midi, et n’avions donc pas de pique-nique.
Alors ma premiĂšre recommandation est de prendre le nĂ©cessaire en EAU et NOURRITURE pour la journĂ©e. En effet, nous sommes arrivĂ©s aux bains « principaux » en 2 heures avec des pauses photos et un rythme normal.

Rajouter une demi-heure supplĂ©mentaire pour accĂ©der aux bains les plus hauts (⚠ je le rĂ©pĂšte : cette partie n’est pas accessible Ă  tout le monde).

Compter alors environ 5 heures au total pour faire l’aller-retour.

La redescente par l’autre chemin nous a semblĂ© plus rapide et peut-ĂȘtre un peu plus accessible. Dans tous les cas, les deux chemins que nous avons empruntĂ©s se rejoignent au niveau des premiers bains.

L’eau est aux alentours de 15°, mais aprĂšs une telle randonnĂ©e et de tels efforts, elle reste trĂšs apprĂ©ciable pour se rafraĂźchir ! đŸ„¶

Enfin, le mieux est d’arriver aux bains principaux AVANT 10 HEURES pour Ă©viter l’affluence.

AprĂšs avoir repris la route, nous nous sommes arrĂȘtĂ©s prendre une glace au restaurant A Marina sur le port de Solenzara.

Notre avis : ma mĂšre m’a dit de vraaaaiment appuyer sur la qualitĂ© des glaces servies. Et il est vrai : que ce soit pour les jus de fruits frais ou encore les coupes glacĂ©es, nous recommandons Ă  10000%.


Restaurant « Le Figuier »

Nous avons choisi ce restaurant pour son extérieur et pour sa promesse de produits frais. Nous avons été surpris de la popularité du lieu qui malheureusement nous a obligés à manger en intérieur.
Les plats sont corrects mais nous avons trouvé les tarifs assez élevés par rapport aux quantités servies.
Nous recommandons néanmoins !


Les activités

Jet-Ski : jet concept 2A

Nous avons vécu un super bon moment à Jet Concept !
D’abord, trĂšs bon point pour notre moniteur qui a su se montrer trĂšs sympa et qui a su nous apporter des informations sur les diffĂ©rentes plages.
Nous avons effectuĂ© la randonnĂ©e SCUPERTA de 50 minutes permettant de dĂ©couvrir le Golfe de Porto Vecchio, Saint Cyprien (oĂč un arrĂȘt baignade est effectuĂ© dans les eaux turquoises), Cala Rossa et Benedettu.
Des gilets de sauvetage et des lunettes de soleil nous ont Ă©tĂ© prĂȘtĂ©s.

Bref, nous recommandons Ă  100000% !


Paddle : Santa-Giulia

Nous avons pu profiter de notre passage sur la plage de Santa-Giulia pour y faire du paddle.

📍Le stand se situe sur la seconde petite plage à gauche

Nous avons pris un paddle chacun pendant une demi-heure (si mes souvenirs sont bons : 6€/paddle par demi-heure).

Attention Ă  ne pas faire comme nous et privilĂ©gier une journĂ©e calme, sans vent (mes bras s’en souviennent encore!).

Malheureusement, l’heure du dĂ©part avait sonnĂ©.
Pour finir les vacances en beautĂ©, alors que nous Ă©tions Ă  seulement 20 minutes du port de l’Ile Rousse pour reprendre le bateau, la compagnie Corsica Ferries nous a averti d’une avarie au port nous obligeant Ă  faire demi-tour en direction d’Ajaccio, nouveau point de dĂ©part (et 2 heures de route supplĂ©mentaires!).
Bref, gros stress de fin de vacances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :